oeuvres (COPYRIGHT) - Benjamin Jendly
oeuvres (COPYRIGHT)
dérouler texte [+]


(Les croix inversées ne représentent non pas une symbolique satanique mais une totale opposition aux dogmes religieux et sectaires).

"BORDERLINE" (2019, en cours) Basée sur les pochoirs de la série Origine, Borderline est la série qui met au premier plan mon travail de pochoirs.
Collés sur des supports souvent colorés, ils contrastent avec la série Origine tout en ayant un lien d’appartenance avec elle. Les couleurs et textes
en arrière plan représentent les émotions. Souvent passionnées et incontrôlables, elles font de nous des êtres à part entière. (Chaque œuvre est unique).


"ORIGINE" (2019, en cours) Origine est une série de personnages qui résonne pour moi comme un retour aux sources, traits minimalistes, épurés, bruts.
Noirs et blancs uniquement, ils sont peints sur un papier aquarelle 300g. (Chaque œuvre est unique).


"BOUCHE PUTE" (2019) Travail autour du thème "Miss Neuchâtel". Concours annuel lors de la fête des Vendanges. Il démontre, à mon sens, le coté artificiel et pathétique
de la beauté physique. (Mensurations, taille, poids, beauté selon critères, etc…). Une démonstration de la célébrité éphémère, de la reconnaissance à tout prix, à l’instar des
réseaux sociaux actuels. Les deux toiles côte à côte montrent le quart d’heure de gloire des premiers moments (La superbe), suivi de près par la retombée dans l’oubli et
le retour à l’anonymat (Le déclin).


"RECOPIEURS A MANIVELLE" (2018)


"CANNIBALS" (2017, en cours) A l’heure ou le mouvement "Vegan" est devenu un label, il me plaît de présenter l’autre extrême.
Personnellement, je considère le mouvement "Vegan" extrémiste, sectaire et totalement stupide.
Ce mouvement est trop souvent représenté par des individus, derrière les apparences, manipulateurs, obtus, instables ou néfastes.
Leur tentative d'hégémonie est lamentable.


"TERREURS NOCTURNES" (2017, en cours) Lors de nos virées nocturnes, il n’est pas rare de se retrouver face à des animaux apeurés par les faisceaux
de nos phares de voitures ou d’une éventuelle lampe torche… Face aux enfants venant frapper à nos portes les soirs de fêtes pour des farces ou autres friandises…
Face à nos peurs… Face à notre imagination…


"VILLAGES" (2017) Souvenirs et nostalgie de nos enfances.


"ENFANTS TERRIBLES" (2016, en cours) Série de portraits d’enfants entrant dans la période sensible de l’adolescence.
Cherchant à affirmer leur indépendance, leur personnalité ainsi qu’à sortir du cadre et des codes de notre société, ils s’affranchissent
de toute forme d’autorité, de règles institutionnelles et de codes esthétiques.


"PORTRAITS DE FAMILLE" (2014-2015)


"PEOPLE ARE STRANGE" (2013-2015)





Top